Éco-corridor Kaaikop Ouareau (ÉCKO) est né de la volonté populaire de créer de vastes territoires de proximité, naturels, protégés et interconnectés, pour assurer la pérennité des écosystèmes et de leur biodiversité. Les fondateurs de cet organisme à but non lucratif militent déjà au sein de groupes d'intérêts en environnement, situés dans les régions administratives de Lanaudière et des Laurentides. La villégiature et le tourisme sont pour ces régions les principaux moteurs économiques.

 

Dans sa vision d'ensemble, ÉCKO projette la création d'aires protégées au Mont-Kaaikop, au Mont-Oureau, au Parc régional de la Forêt Ouareau et au secteur des Grands-lacs de Chertsey. Ces zones seraient reliées entre-elles par des corridors écologiques, pour assurer la libre interaction faunique et floristique dans ce grand ensemble.

L'intérêt de la création de ces vastes zones protégées consiste à doter la grande région de Montréal de territoires naturels de qualité, à proximité des zones de villégiature et des lieux de pratique d'activités de plein air et de loisir, dans un contexte naturel.

 

Les objectifs d'ÉCKO soutiennent les effort du Gouvernement du Québec, lequel s'est engagé à préserver 17% de son territoire naturel d'ici 2020. Au cours des ans, le Québec s'est donné des objectifs en matière de sauvegarde de sa biodiversité biologique. Il a adopté plusieurs lois et mis en oeuvre un ensemble de mesures financières et administratives pour s'assurer que ses écosystèmes, ses espèces et, de façon générale, la nature puissent être préservés tout en permettant l'expansion de nombreuses activités économiques. Toutefois, une certaine vision des intérêts économiques, voire mercantiles, et les plans de développement à gain rapide sont des obstacles significatifs à la réalisation des plans de sauvegarde de l'environnement. 

Comme partout ailleurs, nous assistons à des développements de plus en plus importants, qui s’accélèrent et qui ont des impacts significatifs sur le milieu naturel. Malgré les meilleures façons de faire et l’adoption de pratiques de développement durable, lorsqu’un territoire se développe, les mesures pour maintenir les écosystèmes bien vivants et assurer une bonne diversité biologique doivent être accrues. Et ÉCKO milite et travaille en ce sens.

De toute évidence, le Québec doit maintenir ses efforts collectifs et ses investissements pour rencontrer ses engagements internationaux et atteindre les hauts standards environnementaux reconnus. Il en va de la sauvegarde de notre environnement, de notre biodiversité, de notre économie et de notre qualité de vie.