Les belvédères du Kaaikop doivent être protégés


Vue du Pierrier au mont Kaaikop

La Municipalité de Sainte-Lucie-des-Laurentides tient à préserver le Mont-Kaaikop dans son état naturel pour le bien-être de la collectivité. À cet égard, la Municipalité a produit en avril 2013 un projet d’aire protégée pour le territoire, comprenant le massif Kaaikop, les terres publiques environnantes et un corridor de biodiversité joignant ledit massif au territoire mohawk de Tioweroton (réserve Doncaster).

En juin dernier, le maire a proposé, et son conseil municipal a résolu, de demander officiellement au Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs du Québec (MFFP) et au Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN ou MRN) de mettre en application une disposition du règlement sur l’Aménagement durable des forêts du domaine de l’État qui garantit l’intégrité du territoire dans un rayon de 3 km autour d’une base de plein – ici, L’Interval – et de tout belvédère, dont il en existe deux au mont Kaaikop, lesquels sont fréquentés annuellement par plus de 4000 personnes.

Cette résolution ne vise qu’à faire respecter officiellement la disposition de la loi précitée, sans égard aux revendications actuelles de la Municipalité, de la Coalition pour la préservation du Mont-Kaaikop et de la communauté mohawk d’obtenir un statut légal permettant de sauvegarder en permanence le Mont-Kaaikop.

Photo: Louis Émond, le lac Legault vu du Pierrier au mont Kaaikop

Info/Web : info@kaaikop.com 

2018-2020 : COALITION MONT-KAAIKOP