La forêt fragmentée perd en biodiversité


Cet article de Charles Côté dans La Presse d'aujourd'hui est très révéleteur de la perte de richesse d'une forêt qui est fragmentée par des routes forestières. Il n'existe pratiquement plus de forêt sur la planète qui ne soit à moins d'un kilomètre d'un accès routier ! La forêt boréale (la nôtre) serait naturellement fragmentée par des événements naturels, nommément des feux, mais l'action combinée des événements naturels et de l'exploitation forestière diminue sans équivoque la qualité de la bidiversité. Et ici, on ne parle pas nécessairement d'espèces vulnérables ou menacées, on parle des animaux et des plantes usuels qui peuplent nos forêts.

Voir l'article au complet.

Info/Web : info@kaaikop.com 

2018-2020 : COALITION MONT-KAAIKOP