Offre de médiation avec le MERN

Suivant la rencontre du 2 mai dernier entre des représentants du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) et des membres de la Coalition pour la préservation du Mont-Kaaikop (la Coalition), la Coalition salue la volonté des parties à trouver un terrain d’entente pour dénouer le litige de l’utilisation des terres publiques au Mont-Kaaikop.

La Coalition répond favorablement à l'offre de participation à la planification et au suivi de l’unité d’aménagement forestier 61-51, particulièrement pour le Chantier Legault et pour toute autre terre publique dans la Municipalité de Sainte-Lucie-des-Laurentides.

Parmi les conditions de cette participation, la Coalition désire connaître les aspects vérifiés et/ou à caractériser de la nature dendrologique, écosystémique, faunique, floristique, hydrique, sociologique et sylvicole des zones visées par les plans de coupes.

La Coalition entend participer de bonne foi, tant qu’il sera possible de collaborer avec les divers ministères concernés. Parallèlement, la Municipalité de Sainte-Lucie-des-Laurentides poursuivra ses démarches afin d’obtenir la préservation permanente du Mont-Kaaikop ; le statut juridique de cette désignation reste à déterminer. Enfin, la Municipalité de Sainte-Lucie-des-Laurentides suspendrait toute procédure légale, sans abandonner son droit juridique, et pourvu que cette suspension ne lui cause aucun prejudice.

Compte tenu du litige en cours entre, d’une part, le MERN, la Conférence régionale des élus (CRÉ) et la CRNTL, et d’autre part, la Municipalité de Sainte-Lucie-des-Laurentides, les communautés Mohawks et plus globalement la Coalition, une piste intéressante serait la mise en place d'une table de concertation neutre, composée d’intervenants ayant des intérêts différents, mais dont la mise en commun des perceptions permettrait d’imaginer des solutions créatives auxquelles chacune des parties n’a pas encore pensé.

Pour cette table de concertation, la Coalition proposerait la présence de M. André B. Lemay et d’autres personnes ressources du MRN, quelques membres actifs de la Coalition, M. André Goulet, ingénieur forestier et M. Nicolas Bergeron, biologiste d’Horizon multiressource et M. Luc Bouthillier, ingénieur forestier et professeur de politique forestière à l'Université Laval. Ce comité temporaire permettrait d’avancer dans cette situation singulière et complexe.

Si ces conditions conviennent à tous, la Coalition suggérera une rencontre prochaine pour établir les priorités, les champs de compétences requises, les documents à échanger et un échéancier des travaux de caractérisation et de planification forestière, selon les besoins et la nature des ententes, s’il y a lieu.

Le MERN devrait faire connaître sous peu sa position dans ce dossier.

20140516-AndréBLemay.png

Info/Web : info@kaaikop.com 

2018-2020 : COALITION MONT-KAAIKOP